>>Titre IX - De la parole

Mis à jour le :
28 septembre 2009

Art. 108§ 1er – Le Camarade demande la parole au Grand-Maître par la formule « Peto verbum ». Ce dernier l’autorise ou pas à prendre la parole par la formule « Habes » ou « Non habes ».
§ 2 – Le Camarade s’adresse à la Corona debout et décalotté.
§ 3 – Avant de commencer à parler, le Camarade rappelle qu’il a reçu la parole par la formule « Ergo habeo ». Il s’exprime à la troisième personne du singulier et désigne les autres membres par leur titre de l’OBA et par leur nom ou surnom, sauf pour les membres de la Commanderie.
§ 4 – La prise de parole se clôture par la formule « Dixi ».

Art. 109 – Le Grand-Maître, le Tyronum Maior et le Censeur, quand ils s’adressent aux Tyrones et aux Candidati, sont dispensés de l’article 108.

Art. 110 – Le Grand-Maître, ou l’Archiviste en l’absence du Grand-Maître, s’adresse à l’Assemblée à la première personne du singulier.

Art. 111 – Le Grand-Maître et le Censeur peuvent limiter une intervention par la formule « Brevis ». Le membre sait alors qu’il doit obligatoirement s’interrompre quelques instants plus tard. Le Grand-Maître et le Censeur peuvent clôturer une intervention par la formule « Satis ».

Art. 112 – Le Grand-Maître et le Censeur peuvent retirer la parole même juste après qu’elle ait été donnée s’ils estiment que l’intervention est déplacée ou injustifiée.

Art. 113 – Le Tyronum Maior demande la parole pour les Tyrones ou les Candidati par la formule « Peto verbum pro Tyrone (ou) Tyronibus ! » et ou ou « Pro Candidato (ou) Candidatis ! ». Le Grand-Maître accorde la parole par la formule « Habeat » ; ce à quoi le Tyronum Maior répond « Habeat pro Tyrone (ou) Tyronibus ! » ou « Pro Candidato (ou) Candidatis ! ».



SPIP 1.9.2c
Squelette [squelette]
RSS